Retour à l’accueil

Historique de l’établissement

Histoire et évolution

Histoire du Centre Hospitalier de Plaisir

Un peu d'histoire...

Les deux établissements à l'origine du Centre Hospitalier de Plaisir, l'Hôpital Gérontologique et Médico-Social (HGMS) et le CH J.M. Charcot, ont chacun une histoire et une culture très complémentaires, mais aussi très différentes, ce qui contribue à la richesse du nouvel ensemble.

Ancien dépôt de mendicité créé sous Napoléon III dans le cadre du département "Seine et Oise", l'HGMS, naguère "Hospice départemental des Petits Près", a déjà une histoire plus que séculaire.

Cet établissement développant une filière gériatrique complète, développe aussi, depuis 20 ans, une professionnalisation accrue de ses structures médico-sociales, dans les secteurs de la gériatrie et du handicap.

"Temple" de la psychothérapie institutionnelle dans les années 60 comme son frère jumeau, l'Institut Marcel Rivière, l'hôpital J. M. Charcot a été créé sous l'impulsion notamment du Dr Koechlin.

Pour des raisons tenant en particulier au dynamisme de sa communauté médicale et soignante, mais plus récemment à des impératifs immobiliers, il a développé une psychiatrie très ouverte sur l'extérieur et l'ambulatoire, au plus près de la population.

12 000 patients relevant de la santé mentale sont pris en charge par l'établissement sur l'ensemble du Sud Yvelines, dont 9 000 en ambulatoire exclusivement.

 

...et de géographie

Le CH J.M. Charcot s'est construit il y a plus d'un demi-siècle sur des terrains dépendant de l'HGMS, qui possédait encore à l'époque, une grande partie du quartier de la Gare à Plaisir. Le Centre Hospitalier de Plaisir occupe aujourd'hui environ 37 ha, et les sites communiquent par deux triangles qui se font face au rond-point dit "des musiciens" (ou place du 8 mai 1945).

Ils sont tous deux traversés par le Ru Maldroit, qui prend sa source un peu plus haut et se jette dans la Mauldre, elle-même affluent de la Seine.

 

Les deux établissements ont fusionné le 1er janvier 2018 pour devenir le Centre Hospitalier de Plaisir.

L’hôpital d’hier

 

 

 

 

Fondé en 1862, l’hôpital de Plaisir-Grignon, né de la transformation de l’hôpital Départemental des Petits Prés, connaît une médicalisation croissante depuis l’ouverture de son premier service de médecine en 1969.

 

L’Établissement participe aux journées du patrimoine en partenariat avec la ville de Plaisir.

 

L’hôpital d’aujourd’hui

 

 

La restructuration dynamique de l’établissement se poursuit par la construction du Centre de Gériatrie et de Rééducation (144 lits et places) en 2017.

Ouvert à l'été 2017, il permet d’accueillir dans les meilleures conditions les patients de médecine gériatrique polyvalente et de psycho-gériatrie cognitive en hospitalisation complète, en hospitalisation de jour et en consultation.